Bob Lazar

Bob Lazar
Description de l'image Bob-Lazar.jpg.
Nom de naissance Robert Scott Lazar
Naissance
Coral Gables, Floride, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine

Robert Scott Lazar, ou Bob Lazar, né le 26 janvier 1959, est ingénieur et scientifique. Il affirme avoir travaillé entre 1988 et 1989 en tant que physicien au S4 près de la Zone 51, une base militaire secrète située dans le désert du Nevada. D’après Lazar, le Secteur 4 a été créé pour l’étude sur la rétro-ingénierie d’engins extraterrestres récupérés par l’armée américaine après la Seconde Guerre mondiale. Cependant, la véracité de ses propos a été attaquée après que « les écoles dans lesquelles il affirme avoir fait ses études reconnaissent n’avoir aucune trace de lui, et que personne de la communauté scientifique n’a souvenir de lui »1. Lazar s’est défendu en affirmant que le gouvernement a cherché à effacer son existence après sa démission, donnant lieu à diverses théories conspirationnistes

Études

Lazar affirme avoir passé des diplômes au California Institute of Technology ainsi qu’au MIT. En 1993, une enquête du Los Angeles Times montre qu’il n’y a aucune preuve de son passage2. L’ufologue Stanton Friedman a seulement trouvé des preuves de sa participation à des cours d’électronique à la fin des années 19703. Selon Lazar, les traces de ses études ont été supprimées par le gouvernement4.

Déclarations à propos de la Zone 51

Lazar apparaît sur le devant de la scène pour la première fois en 1982, dans le Los Alamos Monitor. L’article, intitulé « Un scientifique de Los Alamos rejoint la jet-set – à 300 km/h », traite d’un dragster sur lequel Lazar affirme avoir travaillé avec l’aide d’un chercheur de la NASA. Le bolide était construit à partir d’un moteur de jet modifié et placé dans une voiture classique. Le journal présente alors Bob Lazar comme « un physicien travaillant au complexe de Los Alamos Meson »5.

En novembre 1989, Lazar est interviewé à Las Vegas par le reporter George Knapp pour la télévision locale KLAS-TV. Dans cette interview, Lazar révèle avoir travaillé au Secteur 4, un lieu proche de la Zone 51, ou Groom Lake, dans le comté de Lincoln auNevada (à environ 160 km au nord-ouest de Las Vegas). La Zone 51 est connue pour avoir été utilisée pour des essais d’armes secrètes après la Seconde Guerre mondiale.

Lazar fut amené à travailler – avec d’autres scientifiques – sur la propulsion d’un nouveau genre d’appareils militaires ressemblant aux soucoupes volantes des cultures populaires. Il pensa alors que les observations d’OVNIs étaient en réalité les vols d’essai de ces engin appartenant à l’U.S. Air Force. Mais au fur et à mesure de ses recherches et de la lecture de plusieurs documents, il parvient à la conclusion que les neufs engins entreposés à S4 étaient d’origine extraterrestre. Dans son témoignage, il explique s’en être rendu compte lorsqu’il monta à bord de l’un de ces appareils pour en examiner l’intérieur. Il eut la sensation que cet engin était construit pour une personne d’une autre morphologie que celle d’un pilote humain6.

Ces extraterrestres proviendraient du système solaire Zeta Reticuli située dans la constellation du Réticule à 39 années-lumière de notre planète7. La relation entre Zeta Reticuli et une hypothétique civilisation extraterrestre fut déjà mentionnée dans un cas célèbre d’enlèvement en 1961.

Lazar explique que le carburant des soucoupes était l’élément atomique 115 (l’ununpentium). Selon lui, l’élément est une source d’énergie qui permet l’antigravité lorsqu’il est bombardé de protons et produit de l’énergie par antimatière. Lorsque l’intense champ d’interaction forte de l’ununpentium est correctement amplifié, l’effet antigravitationnel produit à grande échelle permet de créer une distorsion du continuum espace-temps qui permet de raccourcir les distance et le temps de voyage pour une destination voulue8.

Soupçonné par la sécurité d’emmener des amis près de la base chaque semaine pour observer les tests à basse altitude d’engins top-secrets, Robert Lazar est démis de ses fonctions en 1989. Il affirme depuis que le gouvernement américain, où une « autorité plus haut placée », a cherché à le démolir et à effacer les traces de son existence. C’est pour se protéger – par sa visibilité – que Lazar aurait donné cette interview en novembre 89.

Critiques

Ces histoires lui ont attiré une importante attention auprès des médias et des ufologues. Quelques-uns y ont cru, mais la majorité est resté sceptique. Parmi ces derniers, David L. Morgan, docteur en physique, a analysé les propos de Lazar et a contredit la majorité des affirmations scientifiques qu’ils contenaient, en particulier l’utilisation de l’ununpentium comme carburant. Morgan écrit : « après avoir lu les dires de Bob Lazar sur les aspects « physiques » du système de propulsion de son ovni de la zone 51, ma conclusion est la suivante : M. Lazar présente un scénario qui, s’il était correct, violerait tout un ensemble de théories communément admises. Cela ne veut pas forcément dire que c’est impossible. Mais la façon dont Lazar présente ces points est troublante d’un point de vue scientifique : il démontre à plusieurs reprises un manque évident de compréhension de la physique. »9

Desert Blast

Bob Lazar et son ami de longue date Gene Huff organisent le Desert Blast, un festival annuel pour les mordus d’explosions, dans le désert du Nevada. Créé en 1987, ce festival présente des explosifs artisanaux, des fusées, des véhicules propulsés par des moteurs d’avions, et autres effets pyrotechniques, dans l’intention de mettre en avant l’aspect amusant de la physique10,11.

United Nuclear

En 2000, Bob Lazar crée United Nuclear, une société de fournitures scientifiques pour amateurs, basée au Nouveau-Mexique et récemment déplacée dans le Michigan. Elle fournit par exemple du minerai radioactif, de puissants aimants, ou des curiosités scientifiques comme l’aérogel, ainsi que divers éléments chimiques. United Nuclear affirme avoir « plus de 300 000 clients satisfaits », parmi lesquels on trouve des organismes chargé de l’application de la loi, des écoles et des scientifiques amateurs12.

Démêlés avec la justice

Le journal Los Angeles Times découvre qu’en 1990, Lazar a plaidé coupable dans une affaire de proxénétisme, avant de faire faillite et de devenir développeur de photos à son compte2. À la suite d’une enquête fédérale commencée en 2003, Lazar et sa femme Joy White sont accusés en 2006 d’avoir violé une loi fédérale sur les substances dangereuses, en livrant des substances chimiques à travers le pays. Ce délit peut être puni de 270 jours de prison et d’une amende de 15 000 dollars13. Lazar se défend en disant qu’il avait pensé à tort pouvoir vendre ce genre de matériau après avoir trouvé des informations incorrectes sur internet14.

En 2007, il est condamné à payer 7 500 dollars pour avoir vendu des matériaux chimiques destinés à fabriquer des feux d’artifices illégaux15. Lazar « plaide coupable des trois chefs d’accusation concernant l’introduction sur le territoire de produits dangereux interdits »16. Il attire à nouveau l’attention en 2006 pour avoir vendu de petites quantité de polonium, le même élément radioactif qui a empoisonné mortellement l’agent secret soviétique Alexander Litvinenko17.

 

 

 

Sont site web

Kit de lévitation magnétique

Faire des expériences sur Diamagnétique lévitation! Voici un kit à faible coût des pièces qui vous permettront d’expérimenter avec lévitation aimants en néodyme.
Site de bob lazare genre initiation laboratoire extra terrestre 🙂
La lévitation magnétique est facile en utilisant Bismuth métal.

Bismuth métallique est (champs magnétiques) oppose les plus diamagnétiques de tous les métaux. Vous pouvez effectuer des expériences de lévitation magnétique avec Bismuth utilisant nos petits aimants en néodyme haute puissance. Selon la taille des aimants et la quantité de bismuth métal utilisé, les aimants peuvent être en lévitation à peu près toute la hauteur désirée. Bismuth métallique fond facilement sur une plaque de cuisson, de sorte qu’il peut être jeté dans une forme ou une épaisseur souhaitée. Il est également non toxique, il est donc sûr pour les enfants à expérimenter. L’image ci-dessus montre un couple limaces bismuth et l’un de nos 3/16 “plaqué or aimants flottants dans l’air.

Un salon grand projet de la science! Ce qui est inclus: (tout ce dont vous avez besoin pour mener des expériences de lévitation est inclus dans le kit)

    • Deux grandes limaces bismuth avec des faces poncées plat
    • Deux plaqué 3/16 “or cube ‘floater’ aimants en néodyme
    • Plaqué quatre médailles d’or 1/8 “x 1/16” de disque ‘floater’ aimants en néodyme
    • Un 1/2 “dia x 1.” Longue tige “lifter” aimant en néodyme
    • Des instructions et des diagrammes complets

 

Vous pouvez construire le lévitateur magnétique simple ou complexe que vous le souhaitez. Le métal Bismuth inclus peut être refondu en quelle forme que vous désirez pour l’expérimentation de pointe. D’autre part, si vous préférez utiliser vos propres composants et jette les limaces ou des disques yourself Bismuth, notre bismuth métallique ultra pur est disponible sur notre Produits chimiques et métaux page.

 

 

L’Ununpentium est le nom provisoire d’un élément chimique, non encore validé par l’UICPA, qui possède le symbole provisoire Uup et le numéro atomique 115.

Histoire

Le 1er février 2004, l’ununtrium et l’ununpentium ont été obtenus par une équipe de scientifiques russes (de l’Institut unifié de recherches nucléaires, JINR) et américains (du Laboratoire national de Lawrence Livermore, LLNL). Cette découverte n’a pas encore été validée par l’UICPA.

Ils ont bombardé de l’américium avec du calcium pour produire quatre atomes d’ununpentium qui se sont changés en ununtrium après environ 90 millisecondes. Cette durée de vie, assez longue pour des éléments aussi massifs, renforce l’hypothèse de l’existence d’un îlot de stabilité pour des noyaux super lourds.

Le nom ununpentium relève de la dénomination systématique de l’UICPA, et est composé de racines gréco-latines signifiant « un-un-cinq » et du suffixe -ium générique pour les noms d’éléments chimiques. Des éléments tels que celui-ci (possédant un numéro supérieur à 92, celui de l’uranium) sont produits artificiellement et sont souvent nommés d’après le patronyme d’un scientifique (comme l’einsteinium ou le nobéliumpar exemple).

Le 27 août 2013, une équipe suédoise semble confirmer l’existence de cet élément 1152.

Culture populaire

L’ununpentium apparaît dans divers jeux vidéo comme Call of Duty: World at War (2008), Call of Duty: Black Ops (2010) et Call of Duty: Black Ops 2 (2012). L’histoire du mode zombie dans lequel cet élément est important se déroule sur une période allant de la fin de la Première Guerre mondiale aux années 2000 et, dans l’univers du jeu, l’ununpentium est probablement apparu grâce aux crashs de météorites (Toungouska en 1908, Pennsylvanie en 1938…), lesquelles seraient tombées aux mains des Nazis. Cependant, dans la réalité, l’ununpentium n’a été découvert qu’en 2004.

Dans la série de science-fiction de la fin des années 1990, Sept jours pour agir, l’élément 115 est un carburant d’origine extraterrestre (récupéré sur le site du crash de Roswell) qui permet à l’armée américained’envoyer secrètement un être humain dans le passé pour annuler la survenue d’une catastrophe.

Notes et références

  1. Mark Winter, « WebElements – Element 115 » [archive], The University of Sheffield & WebElements Ltd, UK,‎ (consulté le 14 décembre 2009)
  2. http://phys.org/news/2013-08-element.html [archive]

Sur les autres projets Wikimedia :

s1 s2 g f1 f2 f3 f4 f5 f6 f7 f8 f9 f10 f11 f12 f13 f14 d1 d2 d3 d4 d5 d6 d7 d8 d9 d10 p1 p2 p3 p4 p5 p6
1 H He
2 Li Be B C N O F Ne
3 Na Mg Al Si P S Cl Ar
4 K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5 Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6 Cs Ba La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7 Fr Ra Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Uut Fl Uup Lv Uus Uuo
8 Uue Ubn * Ute Uqn Uqu Uqb Uqt Uqq Uqp Uqh Uqs Uqo Uqe Upn Upu Upb Upt Upq Upp Uph Ups Upo Upe Uhn Uhu Uhb Uht Uhq Uhp Uhh Uhs Uho
g1 g2 g3 g4 g5 g6 g7 g8 g9 g10 g11 g12 g13 g14 g15 g16 g17 g18
* Ubu Ubb Ubt Ubq Ubp Ubh Ubs Ubo Ube Utn Utu Utb Utt Utq Utp Uth Uts Uto

__________________________________________________________________________________________________________________

 

Histoire assez …

Attachez vos tuques avec d’la broches

 

Spécial attachez vos tuqyes

 

Pendant un moment, j’ai cru que ça venait du journal satirique « Journal de Mourréal ».

 

un-homme-mort-possedant-1-200-armes-a-feu-serait-un-agent-secret-extraterrestre-du-gouvernement

 

Un fanatique d’armes à feu retrouvé mort en état de décomposition la semaine dernière dans sa voiture, à Los Angeles, serait un extraterrestre hybride employé secrètement par le gouvernement américain, a prétendu sa belle-famille jeudi, devant les médias californiens.

Selon ce que la famille de sa fiancée a confié à l’avocat de cette dernière, l’homme décédé s’appellerait Jeffrey Alan Lash.

Or, avant même cette extraordinaire révélation, l’histoire était déjà rocambolesque à souhait: l’homme mort possédait chez lui 1 200 armes à feu, 7 tonnes de munitions et 230 000 $ US en argent. La valeur des armes à feu est estimée à plus de 5 millions de dollars. Rien ne laisse croire aux policiers que ce butin ait été acquis illégalement.

Les autorités ont aussi découvert un VUS Toyota conçu pour aller sous l’eau, l’un des 14 véhicules enregistrés à son nom.

Selon Harland Braun, l’avocat de sa fiancée, Catherine Nebron, Nash lui aurait avoué être un agent secret pour de multiples organisations gouvernementales anonymes.

De plus, Laura VadBunker, la mère d’un ancien employé de Catherine, Dawn VadBunker, prétend que Nash est un «extraterrestre envoyé sur Terre pour nous protéger.»

«Je n’en crois pas mes yeux», a affirmé Laura VadBunker à KTLA. «C’est pire qu’un film de Twilight Zone. Il était en partie extraterrestre et en partie humain et il était ici pour sauver le monde.»

Les autorités tentent toujours de confirmer l’identité de l’homme et comprendre pourquoi il possédait autant de voitures et d’armes à feu, dont plusieurs étaient encore contenues dans leur boîte d’origine avec l’étiquette de prix.

 

Avant son décès, Nash avait de la difficulté à respirer, mais ne voulait pas aller à l’hôpital ni appeler le 911, selon l’avocat de Catherine.

Après avoir constaté sa mort, Catherine aurait stationné la voiture avec le corps sur la rue près du condo qu’ils partageaient, croyant que des organisations gouvernementales viendraient récupérer Nash et ses effets personnels de sa maison, selon son avocat.

L’homme était en état de décomposition depuis près de deux semaines avant que la police ne le découvre le 17 juillet dernier.

Les autorités ne croient pas qu’il y a eu d’actes suspects entourant sa mort, mais une enquête a été ouverte.